SFR Presse
Le Figaro
4 mars 2019

Au nom de la rose et du mystère

La série s’extirpe de l’enquête policière mais garde l’esprit d’Umberto Eco.

Constance Jamet (lefigaro.fr)

1 min

Constance Jamet (lefigaro.fr)
Constance Jamet (lefigaro.fr)

Après avoir imaginé quelques-unes des séries françaises les plus fraîches du PAF (Irresponsable, HP…), OCS frappe un grand coup. Avec la RAI, elle propose une série tirée du classique d’Umberto Eco, Le Nom de la rose (la première superproduction internationale de Mediawan). Il a fallu plus d’un an et demi pour convaincre l’écrivain, décédé en 2016, d’accepter une nouvelle adaptation. Ces huit épi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :