SFR Presse

Des marchands de sommeil suspectés

T.S.

1 min

Étonnamment, certains habitants ne se plaignent pas vraiment de la décrépitude de leurs résidences. Certains n'en pensent même "rien". Peut-être peu au fait des lois et craignant pour leur situation, une partie des habitants n'aurait d'autre choix que de tolérer l'absence totale d' investissement dans l'entretien des parties communes. Il faut dire que de forts soupçons quant à la présence de march

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :