SFR Presse
Le Parisien
20 septembre 2019

Dans l’abbaye, un essai clinique illégal

Au moins 350 patients ont été recrutés, en toute illégalité, pour tester des patchs d’un dérivé de mélatonine censés soigner Alzheimer ou Parkinson. Leur santé est en jeu. La justice est saisie.

Florence Méréo

3 min

Florence Méréo
Florence Méréo

Le patient, souffrant de la maladie de Parkinson, a hésité avant de se confier à son docteur. Et pour cause, la consigne avait été claire : « On lui avait demandé de ne pas en parler à son médecin. Il ne voulait pas être exclu du protocole », nous confie le professeur Philippe Damier. Alors, quand le neurologue au CHU de Nantes (Loire-Atlantique) a reçu au printemps cette information bizarre de l’

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :