SFR Presse
Le Parisien Actu
28 août 2018

L’ADN des salariés de Prisma prélevé à la suite de lettres anonymes

Nicolas Jacquard et Valérie Mahaut

3 min

Nicolas Jacquard et Valérie Mahaut
Nicolas Jacquard et Valérie Mahaut

Après des menaces de mort envoyées au groupe de presse Prisma, les salariés hommes employés au siège de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) sont convoqués par la police pour un prélèvement ADN.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :