SFR Presse
Le Figaro
3 décembre 2019

Affreux, sombres et méchants

CHRONIQUE  « Brooklyn Affairs », avec Edward Norton des deux côtés de la caméra, plonge dans le New York des années 1950. Un hommage au film noir.

Eric Neuhoff

2 min

Eric Neuhoff
Eric Neuhoff

Bruce Willis ne se fatigue pas. Il disparaît au bout de cinq minutes. Son rendez-vous a mal tourné. Ce détective se fait abattre sous les yeux de son employé. Edward Norton est encore plus secoué que d’habitude. Son personnage est atteint du syndrome de La Tourette. À intervalles réguliers, il hoquette, répète « If » en secouant la tête, sort des phrases d’une poésie involontaire. Ce handicap ne

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :