SFR Presse
Le Figaro
1 mars 2019

Lee Ufan : « Mes œuvres aident à regarder le temps autrement »

ENTRETIEN  En douze chapitres, l’artiste coréen recompose sa vie au Centre Pompidou-Metz. Il donne les clefs de sa philosophie qui prend forme sous vos yeux.

Valérie Duponchelle

3 min

Valérie Duponchelle
Valérie Duponchelle

Voici au Centre Pompidou-Metz, sous le chapiteau de son ami l’architecte Shigeru Ban, dans la mélopée sombre qu’a composée pour lui le musicien Ryuichi Sakamoto (Furyo, Le Dernier Empereur, The Revenant), l’univers étrangement paisible de Lee Ufan. Cet artiste né à Busan (Corée) en 1936, a émigré au Japon dès 1956, y a étudié la philosophie et rêvé d’écriture. Il est devenu l’un des porte-parole d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :