SFR Presse
L'Équipe
14 décembre 2018

Wierer dans un mouchoir

1 min

Ça s’est joué à rien : six dixièmes de seconde sur un sprint de 7,5 km. C’est l’écart qui séparait hier à l’arrivée à Hochfilzen l’Italienne Dorothea Wierer de sa dauphine, la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen. Devancée deux fois par cette dernière la semaine dernière lors du sprint et de la poursuite de Pokljuka (SLN), la Transalpine a pris sa revanche, les deux ayant loupé un tir. À cette aune, c’est

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :