SFR Presse
Le Figaro
22 juillet 2019

Face aux « deepfake », les chercheurs se mobilisent

Ces vidéos manipulées à l’aide d’outils d’IA se multiplient. Des logiciels existent pour tenter de les débusquer.

Grand, Harold

2 min

VIDÉOS Mark Zuckerberg, Donald Trump, ou l’actrice Scarlett Johansson. Ces personnalités ont un point commun : elles ont toutes été victimes d’un « deepfake », des vidéos trafiquées par des technologies sophistiquées, qui permettent de faire dire n’importe quoi à n’importe qui de façon hyperréaliste. Cette nouvelle forme de manipulation de l’information a trouvé un certain écho sur les réseaux soc

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :