SFR Presse
Le Parisien
18 août 2019

Hauts-de-Seine

1 min

*Eclairage Dans la grisaille francilienne, leur plumage bigarré détonne. Comment diable ces oiseaux exotiques se sont retrouvés à voler en liberté dans nos rues ? Comme l’espèce — qui comporte deux sous-espèces, une d’Asie et une d’Afrique — n’est pas en voie de disparition, les perruches à collier peuvent en effet être exportées. Mais elles sont censées demeurer des oiseaux de volière. « A l’orig

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :