SFR Presse
Midi Olympique Rouge
22 septembre 2019

Sueurs froides

2 min

L’équipe de France n’était plus qu’un lieu habité par le souvenir lorsque Camille Lopez, jusque-là en liste d’attente, pénétra sur le terrain. Était-il imprégné des mots très forts de Christophe Urios : « Pour avancer, il faut rêver fort ? » Il savait en tout cas que seul ce qui est définitif est insupportable. Il se plaça dans l’axe, à trente-cinq mètres des poteaux. Pas d’échappatoire possible.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :