SFR Presse
Courrier Picard
23 juillet 2019

Cécile Harleaux

1 min

Fondue d’histoire de l’art, Cécile Harleaux a eu l’idée, il y a quelques mois, de créer des tatouages éphémères à partir d’œuvres d’art. Sa première plaquette, sur la Renaissance italienne, est composée de sept tatouages. Parmi eux : La Joconde de Vinci, le David de Michel-Ange… ou encore Le Printemps de Botticelli. Ces tatouages sont en vente sur le site de la créatrice arsincute.fr (à 8,90 euros

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :