SFR Presse
Corse Matin
12 novembre 2019

LES MOINS

1 min

■ Un troisième set mal négocié (par manque de lucidité et en forçant son jeu) en dépit d’un départ canon (7-2). ■ Une qualité de service où l’on dénombre trop de déchets (20 fautes) et qui a trop ciblé le libero adverse. ■ Un trop grand nombre de fautes directes (2X8) dans les 3e et 4e sets. Cela a grandement contribué au retour des Cannois.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :