SFR Presse
L'Express
8 avril 2020

« Le sauvage primitif est toujours prêt à resurgir sous les habits de l’homme moderne »

CLAIRE CHARTIER

8 min

CLAIRE CHARTIER
CLAIRE CHARTIER

LE MONDE HISPANIQUE sait depuis longtemps combien Mario Vargas Llosa s’embarrasse peu des convenances lorsqu’il veut dénoncer les désordres du monde. La Chine, elle, vient de le découvrir. Le pays de Xi Jinping a si peu apprécié de se voir étriller dans une récente tribune de l’écrivain péruvien consacrée au coronavirus, qu’il a retiré de la vente sur Internet les oeuvres du prix Nobel de littérat

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :