SFR Presse
Jazz Magazine
28 février 2019

Leo Smith Divine Love

1 min

1 CD ECM / Universal RÉÉDITION. Dans la belle série Touchstone à double battant, un musicien rare, Leo Smith, qui ne s’appelait pas encore Wadada lorsque fut enregistré ce disque. En dépit d’une présence éminente au sein de l’AACM, de sa proximité avec l’Art Ensemble of Chicago et sa complicité avec Anthony Braxton dès 1968, sa discographie sous son nom était alors fort discrète. Lorsqu’

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :