SFR Presse
Le Figaro
22 mai 2019

suite page 34 please, no photos !

Clara Géliot

2 min

Il est loin, le temps où le Festival de Cannes était le théâtre de scènes surréalistes où l’on pouvait apercevoir, en pleine rue, au petit matin, Penélope Cruz rentrant à son hôtel pieds nus, où il était possible d’engager, les pieds dans le sable, une discussion sur les valeurs de la famille avec Sofia et Francis Ford Coppola, où des clients de l’Hôtel Martinez s’extasiaient avec Vincent Cas

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :