SFR Presse
Le Figaro
28 juin 2018

Les internes et les praticiens étrangers à la rescousse

Anne-Laure Lebrun

2 min

À LA VEILLE des grands départs de juillet et août, les chefs de services hospitaliers s’arrachent les cheveux sur les plannings. Comment faire tourner une unité quand les effectifs, déjà peu nombreux, partent en vacances ? Pour les services qui n’accueillent pas ou peu d’internes en médecine, le calcul est encore plus compliqué. « Au quotidien, nous avons besoin de cinq médecins. Or, en juillet,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :