SFR Presse
Le Parisien
9 octobre 2019

L’escroc présumé des parkings relaxé, 200 victimes font appel

N.J.

1 min

C’est une décision vécue comme une double peine, dont près de 200 parties civiles ont décidé de faire appel. La semaine dernière, au terme de près de neuf ans de procédure, le tribunal correctionnel de Paris a relaxé Marc Prunier. Poursuivi pour « escroquerie » et « abus de confiance », cet homme d’affaires était accusé par plusieurs centaines de petits épargnants de les avoir arnaqués en leur pro

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :