SFR Presse
Le Figaro
31 mai 2019

Fiat, Renault et Bercy à la recherche du bon équilibre

L’État français réclame des engagements forts avant d’apporter son soutien à la fusion.

Bertille Bayart

3 min

Bertille Bayart
Bertille Bayart

AUTOMOBILE Le week-end s’annonce studieux pour les protagonistes du projet de fusion entre les groupes français Renault et italo-américain Fiat-Chrysler (FCA). Plusieurs réunions sont programmées, notamment à Bercy, pour trouver un accord entre toutes les parties. L’État français, actionnaire à 15 % de Renault, réclame en particulier à FCA et à son premier actionnaire, la famille Agnelli, des amén

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :