SFR Presse
L'Union
18 août 2019

“APRÈS DIEU, LE PALMIER”

1 min

Il faut avoir la main experte et ne pas être trop gourmand pour tirer la sève du palmier sans tuer l’arbre. Juché au sommet d’un palmier d’environ huit mètres de hauteur, cigarette aux lèvres, Ridha Omrane Moussa découpe minutieusement l’écorce. Ce sexagénaire, surnommé « le prince du palmier » selon ses dires, a acquis auprès de l’un de ses aïeux la technique de coupe et d’extraction de la sève.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème