SFR Presse
Libération
29 novembre 2019

Frédéric Worms : «Il faut une politique de l’amour»

Face à l’urgence climatique et aux prophéties sur la fin du monde réduisant l’homme à la survie, le philosophe prône dans son dernier essai une «vital-démocratie», soit un projet politique qui intègre tous les aspects de la vie humaine.

7 min

2 likes

La «fin du monde» devient concrète. Les études sur le réchauffement climatique n’en finissent pas d’alerter sur les conséquences catastrophiques de l’augmentation des températures. Le risque de léguer aux générations futures une planète diminuée se précise. Cette prise de conscience nous ramène brutalement à notre condition de vivant. Dans son dernier essai, Pour un humanisme vital (Odile Jacob),

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :