SFR Presse
Sud Ouest
18 décembre 2018

Nissan, sous pression de Renault, échoue à choisir un successeur à Ghosn

1 min

AUTOMOBILE Nissan souhaitait le choisir parmi les administrateurs restants après la révocation de leurs fonctions de Carlos Ghosn et de son bras droit, Greg Kelly, également interpellé le 19 novembre sur des soupçons de malversations financières. Mais le conclave de trois personnes chargé de proposer un nom, dans lequel figure un ex-responsable de Renault, n’a pas réussi à s’entendre, hier. « Le c

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :