SFR Presse
Midi Libre
17 mars 2019

L’identification des victimes du vol 302 d’Ethiopian Arlines s’annonce très longue

2 min

La compagnie Ethiopian Airlines a fait savoir samedi que l’identification par des analyses ADN des restes des victimes du crash du Boeing 737 MAX 8 prendrait jusqu’à six mois. Des passagers originaires de plus de trente pays ont péri dans l’accident de l’avion qui s’est écrasé dimanche dernier dans un champ peu après son décollage de la capitale éthiopienne, tuant les 157 personnes qui se trouvai

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :