SFR Presse
Libération
9 décembre 2018

Annie Ernaux : «Il n’y a pas de nouveau monde, ça n’existe pas»

Même si elle ne partage pas toutes leurs idées, l’écrivaine soutient les gilets jaunes, explosion sociale contre un pouvoir qui «ignore la vie des gens». Elle y voit une résurgence d’une mémoire de la révolte et de l’égalité.

3 min

Annie Ernaux s’attendait à «quelque chose». Dès les premières mobilisations le 17 novembre, l’auteure de Mémoire de fille (Gallimard 2016) s’intéresse aux gilets jaunes dans lesquels elle voit une insurrection contre le mépris d’un pouvoir. Pour l’écrivaine, Emmanuel Macron, déconnecté du réel, fait preuve d’un «inconscient de classe». Celui-ci s’exprime aussi bien dans ses paroles - «les gens qui

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème