SFR Presse
L'Union
26 août 2018

Le club supprime son école de tennis

2 min

BELVAL Face à un avenir financier nébuleux, la Macérienne fait des choix pour se relancer. L’imbroglio avec le Département a laissé des traces. Après avoir voulu forcer l’association à déménager, puis rétro-pédaler, la collectivité a décidé de faire payer un loyer à son locataire, ce qui n’était pas le cas auparavant. « On ne sait toujours pas combien on va devoir leur verser, râle Kévin Staine, l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :