SFR Presse
Sud Ouest
28 novembre 2018

Un discours à contretemps

BRUNO DIVE,b.dive@sudouest.fr,Pour reprendre sa formule – qui n’est pas de lui, mais qui fait florès –, il s’est plus adressé, hier, à ceux qui redoutent la fin du monde qu’à ceux qui craignent pour leurs fins de mois

2 min

BRUNO DIVE,b.dive@sudouest.fr,Pour reprendre sa formule – qui n’est pas de lui, mais qui fait florès –, il s’est plus adressé, hier, à ceux qui redoutent la fin du monde qu’à ceux qui craignent pour leurs fins de mois
BRUNO DIVE,b.dive@sudouest.fr,Pour reprendre sa formule – qui n’est pas de lui, mais qui fait florès –, il s’est plus adressé, hier, à ceux qui redoutent la fin du monde qu’à ceux qui craignent pour leurs fins de mois

La séance d’hier matin à l’Élysée pourrait, à elle seule, résumer la problématique d’Emmanuel Macron. On lui a reproché de négliger les corps constitués, il les avait donc convoqués, mais c’est au peuple que l’on attendait qu’il s’adresse. Un temps de retard et une image décalée : comment les gilets jaunes sur leurs barrages auront-ils reçu cette retransmission d’un discours sous les lambris qui s

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :