SFR Presse
Midi Libre
29 septembre 2019

Dans l’enfer du marathon féminin

2 min

Quand l’émir du Qatar a dégainé son pistolet pour donner le départ du marathon féminin, vendredi à 23 h 59 très précisément, son sourire contrastait avec le masque du président de la fédération internationale (IAAF), Sébastian Coe. L’ancien recordman du monde du 1 500 m était là, sur la corniche de Doha, mais son esprit était ailleurs, tourné vers les 68 courageuses prêtes à partir vers l’inconnu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :