SFR Presse
Libération
2 septembre 2018

Jean-François Leroy , clic-claques

Le patron du festival Visa pour l’image, qu’il dirige depuis sa création en 1989, continue de défendre le photoreportage avec pugnacité.

4 min

Même claudiquant, le personnage reste entier. Un peu bancale dans ses Stan Smith, la silhouette arachnéenne de Jean-François Leroy ne passe pas inaperçue dans les rues de Perpignan quand, à quelques jours de l’ouverture de Visa, il déplace ses 192 centimètres à l’aide de deux béquilles, à cause d’un pépin au genou survenu peu avant de quitter Paris. Sauf cata, il ne devrait toutefois guère subsist

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :