SFR Presse
Nice Matin
2 avril 2019

Il n’arrive pas à retirer le garrot qu’il a sur les parties génitales

1 min

Appelés au départ pour un homme qui serait coupable d’exhibitionnisme, les policiers antibois tombent sur un tout autre cas, samedi vers 8 heures : un individu, sous l’emprise de drogue, porte un garrot sur ses parties génitales et a d’importantes traces de griffures sur le postérieur. L’individu ne parvient pas à défaire le garrot lui-même. Et les sapeurs-pompiers, arrivés sur place, non plus. Ce

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :