SFR Presse
Libération
26 juillet 2019

Emmanuelle Lainé et les prisonniers de l’open space

Au Mucem, à Marseille, la plasticienne étudie l’imbrication de la vie professionnelle et de la sphère privée dans une magistrale installation immersive conçue in situ.

2 min

Pourquoi y a-t-il quelque chose de si déprimant à la vision d’un tube de crème hydratante sur des dossiers dans un bureau ? Est-ce l’irruption de l’intime, dans un espace qui ne l’est pas, qui chiffonne ? Ou réagit-on plutôt à l’idée inverse, vers laquelle on chemine presque inconsciemment : que le professionnel a tellement tout bouffé qu’on en est réduit à apporter sur son lieu de travail des pho

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :