SFR Presse
Libération
21 juin 2019

Penaltys : LA fédé à contre-pied

1 min

1 like

Depuis le 1er juin, les gardien(ne)s qui n’ont pas au moins un pied sur la ligne de but au moment d’un penalty sont sanctionnables d’un carton jaune (en plus de voir le péno retiré s’il avait été raté). L’application stricte de cette règle pendant le Mondial féminin a provoqué polémiques et incompréhensions. A tel point que la Fédération internationale a demandé à l’International Board (qui édicte

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :