SFR Presse

Celui qui croyait aux maires (celui qui n'y croyait pas)

de David Chassagne,dchassagne@jir.fr

2 min

de David Chassagne,dchassagne@jir.fr
de David Chassagne,dchassagne@jir.fr

Évidemment, le titre de cet édito n'est qu'un exercice de style. Parce qu'Aragon, dans la "Rose et le Réséda" appelait à s'unir et à résister en des temps bien plus douloureux que les nôtres. Quand il écrivait "Celui qui croyait au ciel, celui qu'il n'y croyait pas", nous étions en pleine guerre contre l'Allemagne nazie, pas dans une manif sur les Champs-Elysées ou sur un barrage à la Cocoteraie.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :