SFR Presse
Sud Ouest
1 juin 2019

La coallition reconnaît avoir tué 1 300 civils dans des frappes en Syrie

1 min

BOMBARDEMENTS La coalition internationale conduite par les États-Unis a reconnu hier que plus de 1 300 civils avaient été « les victimes collatérales » de ses frappes en Syrie et en Irak depuis 2014 contre Daesh. La coalition a précisé dans un communiqué avoir mené 24 502 raids aériens entre août 2014 et fin avril dernier sur les positions djihadistes dans ces deux pays voisins, où Daesh a été cha

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :