SFR Presse
La Dépêche du Midi
27 janvier 2020

La Chine interdit provisoirement la vente d’animaux sauvages, risque pour la santé

2 min

Même si les conclusions sur l’origine de cette épidémie ne sont pas encore connues, les autorités sanitaires chinoises incriminent clairement les espèces sauvages qui étaient illégalement vendues sur le marché de Wuhan, tels que rats, serpents, louveteaux ou salamandres géantes. Hier, Pékin a donc annoncé une interdiction temporaire du commerce de la faune sauvage. Cette pratique qui demeure répa

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :