SFR Presse
Libération
11 août 2019

Stereolab, le son de chimie

Un passage par la Route du rock, à Saint-Malo, et la réédition de la discographie du groupe franco-britannique sont l’occasion de redécouvrir sa pop surréaliste, marxiste et expérimentale, façonnée dans les années 90, et trop longtemps sous-estimée malgré son influence considérable.

5 min

Pionnière de l’abstraction, la peintre suédoise Hilma af Klint avait eu pour exigence testamentaire que l’on garde ses œuvres futuristes à l’abri des yeux de sa génération qu’elle estimait encore trop peu mature pour les recevoir. Cachées dans son grenier, elles ne devaient être montrées que vingt ans après sa mort, en 1944, à la rencontre d’une humanité qu’elle espérait améliorée. L’accueil royal

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :