SFR Presse
Libération
22 juillet 2018

Marita Lorenz, Fidel malgré tout

La célèbre maîtresse de Castro l’a aimé, mais était censée le tuer. De sa vie rocambolesque, elle a fait un livre.

3 min

Mais qui est donc ce barbu à cigare au côté de Marita ? Sur l’une des nombreuses photos qui les montrent ensemble, il lui passe un truc de sa main gauche, on est dans un bar, années 50-60. Là, il la regarde amoureusement, levant la tête vers elle. Ici, il n’a pas son éternel couvre-chef, mais un barreau de chaise à peine plus petit qu’une baguette. C’est bien lui, Fidel Castro, l’amour de la belle

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :