SFR Presse
Le Figaro
17 novembre 2019

Violences conjugales : la justice admet ses échecs

Après lecture d’un rapport alarmant, la ministre Nicole Belloubet entend enrayer les dysfonctionnements de la chaîne pénale.

Stéphane Kovacs

2 min

JUSTICE Elle ne veut plus « aucune faille, nulle part ». La ministre de la Justice Nicole Belloubet a fait son mea culpa dans le JDD, déplorant « des dysfonctionnements » dans le traitement pénal des violences domestiques contre les femmes et des « féminicides ». Après lecture du ­rapport de l’inspection générale de la justice, qu’elle avait commandé en juin, « très clairement, ça ne va pas, a-t-e

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :