SFR Presse
Le Télégramme
26 octobre 2018

Endométriose. Des rencontres pour en parler

2 min

L’endométriose et ses conséquences sont encore trop peu connues. Raphaëlle Graviou, de l’association « Mon endométriose, ma souffrance » veut proposer des rencontres. « Je suis arrivée à Brest il y a deux mois pour suivre un BTS de gestion en alternance. Je voulais le faire en Bretagne, parce que je suis Bretonne, et que je fais de la voile », explique Raphaëlle Graviou qui vivait à Orléans. À seu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :