SFR Presse
Le Figaro
13 août 2019

Simon Pagenaud vit son rêve américain

Vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis, le pilote français est entré dans la légende aux États-Unis, reçu et honoré à la Maison-Blanche par Donald Trump. Tout en restant un quasi inconnu dans l’Hexagone.

Cédric Callier

4 min

Cédric Callier
Cédric Callier

AUTOMOBILE Le 26 mai dernier, Simon Pagenaud est entré dans la légende du sport automobile. Quatre-vingt-dix-neuf ans après Gaston Chevrolet, plus d’un siècle après Jules Goux (1913) et René Thomas (1914), il est devenu le quatrième vainqueur francophone des 500 Miles d’Indianapolis. Son visage est désormais gravé pour l’éternité sur le majestueux trophée Borg-Warner, qu’il a eu le droit d’emmener

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :