SFR Presse

Jeu t’aime

2 min

Dans la précédente « Carte blanche », j’ai veillé à rester… décalé, sans évoquer les habituels « grand chelem » et « droit de rêver » tels que le rugby français se plaît à les chanter sitôt un Tournoi bien débuté. Voilà qui fait beaucoup de guillemets pour un présent pas si guilleret. Fermons-les, ouvrons l’incroyable calendrier, oublions les confinés. Les acharnés des résultats et des statistique

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :