SFR Presse
La Voix du Nord
15 février 2019

Face au « tous pourris », Juppé a perdu la foi

1 min

BORDEAUX. Un cri de désamour le jour de la Saint-Valentin. Alain Juppé a expliqué hier, des sanglots dans la voix, qu’il quittait la mairie de Bordeaux et le « combat politique » pour le Conseil constitutionnel parce que « l’esprit public est devenu délétère ». L’ex-Premier ministre de 73 ans a dit devant la presse et son équipe municipale, venue en nombre, pourquoi, à la surprise générale, il all

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :