SFR Presse
Libération
17 juillet 2019

Avignon : extension du domaine du théâtre

Il y a quinze ans, le Festival voyait les tenants d’un «théâtre de la parole» s’opposer aux défenseurs d’un «théâtre visuel» inspiré d’autres arts comme la danse. La polémique a laissé des traces : aujourd’hui encore, la France ne met pas assez en avant ce «théâtre élargi» qui connaît un grand succès à l’étranger.

4 min

Tribune. Les œuvres produites pour la scène ont longtemps été analysées selon leur rapport au texte. On comprend alors qu’en 2004, année où le duo Hortense Archambault-Vincent Baudriller est arrivé à la direction du Festival d’Avignon, leur programmation ait pu décontenancer une certaine frange de la critique et des spectateurs. En invitant le Suisse Christoph Marthaler ou l’Italien Romeo Castellu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :