SFR Presse
Le Figaro
5 février 2020

La chirurgie au nom de la pose

Influencés par les réseaux sociaux, les jeunes recourent de plus en plus au bistouri.

Puech, Benjamin

1 min

Puech, Benjamin
Puech, Benjamin

Snapchat est devenu le miroir, le beau miroir des jeunes filles. Les filtres qu’elles apposent sur leurs visages rendent leurs peaux plus lisses, leurs nez plus fins. Elles ressemblent à des princesses Disney. Ce rêve que vendent leurs smartphones, les adolescentes sont de plus nombreuses à payer pour le réaliser : en France, les jeunes entre 18 à 34 ans sont désormais les premiers à avoir recour

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :