SFR Presse
La Dépêche du Midi
4 décembre 2018

fermeté et

1 min

C’est un pari risqué. Et si le gouvernement choisissait de jouer la carte sécuritaire à tout prix ? L’instauration d’un état d’urgence a été réclamée par plusieurs syndicats de policiers dont celui du corps de commandement de la police nationale Synergie-Officier et celui des commissaires de police nationale (SCPN). Samedi, Christophe Castaner le ministre de l’Intérieur ne se disait pas opposé à l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :