SFR Presse

La coopération judiciaire avec Maurice critiquée

Sébastien Gignoux

3 min

Sébastien Gignoux
Sébastien Gignoux

Alors que la défense des trafiquants présumés de Sainte-Rose réclamait l'ouverture d'une information judiciaire, le tribunal lui a seulement accordé un délai de trois semaines pour se préparer. Justifiant sa décision par les difficultés à faire prospérer les enquêtes à Maurice. Si la collaboration entre forces de police mauriciennes et gendarmerie réunionnaise a été saluée pour son efficacité à l'

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :