SFR Presse
Le Figaro
28 novembre 2018

Lettres à son « hommadoré »

DOMINIQUE ROLIN  Sa correspondanceavec Philippe Sollers nous révèle un amour hors du commun. De la pure littérature.

Anthony Palou

2 min

Anthony Palou
Anthony Palou

EN QUEL paradis vivaient-ils ? Eh bien « là-haut », comme disait Casonova, c’est-à-dire à Venise. Plus précisément à La Calcina, sestiere Dorsoduro. Lorsqu’on franchit le seuil de cette pensione, on peut lire désormais sur une plaque apposée, ceci : « Ici, au troisième étage, en vue du Redentore, pendant plus de trente ans, du XXe au XXIe siècle, les écrivains français Philippe Sollers et Domi­niq

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :