SFR Presse
Le Figaro
23 juin 2020

La Chine s’affranchit du GPS et de Galileo

Le système de navigation par satellites Beidu dispose désormais d’une couverture mondiale.

Véronique Guillermard

2 min

Véronique Guillermard
Véronique Guillermard

SPATIAL La Chine s’affirme plus que jamais comme une grande puissance spatiale, en devenant souveraine dans la navigation par satellites. C’est avec fierté que Pékin a annoncé, dans la nuit du 23 juin, avoir réussi à mettre en orbite (à 22 000 km de la Terre), le dernier satellite, embarqué à bord d’une fusée Longue Marche 3, du système Beidu. Entré en service en 2012, le GPS chinois servait princ

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :