SFR Presse

À Rio, le carnaval répond à Bolsonaro

1 min

Ce n’est pas qu’une histoire de défilés, de chars extravagants ou de paillettes. Ce peut être aussi l’occasion d’adresser des messages politiques. L’édition 2019, qui s’est ouverte vendredi, s’attaque ainsi à Jair Bolsonaro, le chef de l’État investi le 1er janvier. Aux positions homophobes, sexistes et racistes du nouveau président brésilien, certaines des quatorze écoles de samba qui défileront

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :