SFR Presse
Le Figaro
17 octobre 2018

L’âme du guerrier

DAVID DIOP  Dans l’enfer des tranchées, un Sénégalais qui a vu son ami d’enfance mourir sous ses yeux se transforme en machine à tuer. Bouleversant.

Bruno Corty

2 min

Bruno Corty
Bruno Corty

C’EST le succès inattendu de cette rentrée littéraire. David Diop, cinquante-deux ans, professeur de littérature du XVIIIe siècle à l’univer­sité de Pau, figure sur toutes les listes de prix d’automne. Cet inconnu avait publié en 2012 un premier roman, L’Attraction universelle, dans lequel il était question de ce Sénégal où il n’est pas né mais où il a grandi. Aujourd’hui, alors qu’on s’apprête à

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :