SFR Presse
Le Figaro
15 mars 2019

Aurélia Thierrée, l’art de la cambriole

THÉÂTRE  Dans « Bells and Spells », imaginé par Victoria Chaplin, elle enchante en kleptomane dans des apparitions enjouées.

Armelle Héliot

2 min

Tout un monde, c’est tout un monde que celui d’Aurélia Thierrée qui, avec Bells and Spells (Cloches et sorts, un titre plus musical en anglais), suit le fil de ses précédentes créations tout en élargissant son cercle. Après L’Oratorio d’Aurélia, en 2003, puis Murmures des murs en 2011, la sœur aînée de James Thierrée se remet entre les mains de leur magicienne de mère, Victoria Thierrée-Chaplin,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème