SFR Presse
Le Figaro
12 décembre 2018

label lacroix

Anthony Palou

1 min

Ce n’était pas une mauvaise idée de la part des Éditions Gallimard de demander à Christian Lacroix d’illustrer La Princesse de Clèves de Mme de Lafayette. Très réussi. Le couturier élève, dans ses couleurs, dans ses froissés, un des premiers romans psychologiques. Une révolution dans la littérature française. Lacroix modernise la chose, regardez ces bleus, observez ces roses et ces verts, cet humo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :